VLASSOV


Chef de l'Armée de libération nationale russe

En février 1942, il participe, en tant que commandant de la 2e armée de choc, à une offensive visant à briser l'encerclement de Leningrad mais son opération échoue : la bataille de Liouban s'achève par l'encerclement de la 2e armée de choc et par la capture de Vlassov en juillet par les troupes allemandes1.
« Staline, quant à lui, abandonna ignominieusement dans les marécages et les forêts, à quelque cent soixante kilomètres de Demiansk, la 2e Armée de choc du général Vlassov. Après sa reddition, Vlassov fou de rage, fit cause commune avec les Allemands et accepta de former une armée russe antistalinienne. »
Antistalinien, il passe alors de Staline à Hitler et fait connaître à la Wehrmacht son désir de faire défection. Staline avait décidé que tout soldat soviétique prisonnier serait considéré comme déserteur, et donc passible de la cour martiale et de la peine capitale. Vlassov fait prisonnier était donc déjà considéré comme un « traître ». Selon une autre version des faits, Vlassov aurait été convaincu par les Allemands de rejoindre leur camp. Il fonde le Comité russe de libération et l'Armée russe de libération (Russkaya Osvoboditel'naya Armiya), dont il devient commandant en chef, avec la tâche d'aider les troupes allemandes à combattre l'Armée rouge. Hitler n'accorda qu'une confiance limitée à Vlassov et à ses troupes et ne l'autorisa à commander deux divisions armées que dans la phase finale du conflit. Il sera généralement écarté des affrontements directs avec l'Armée rouge. Certains comme le diplomate Gustav Hilger (de) ont poussé pour qu'Hitler donne plus de latitude à Vlassov pour amener à lui plus de Russes désertant l'Armée rouge, mais ils n'ont pas réussi à se faire entendre. Le racisme antislave du Führer ainsi que les purifications qui en ont découlé n'ont pas facilité les ralliements aux troupes russes engagées aux côtés des Allemands.
Boris Souvarine voyait en Vlassov un homme qui luttait « non pas contre sa patrie, mais contre le régime de Staline, honni des populations soumises à une sorte d'esclavage »2.

Livré aux Soviétiques

Mais les Alliés Dans les derniers jours de la guerre, les troupes de Vlassov, espérant gagner la faveur des Alliés, se retournèrent contre l'armée allemande en aidant le soulèvement de Prague. américano-britanniques refusèrent d'accorder l'asile à Vlassov. Le général et ses aides de camp furent capturés par les Soviétiques ou livrés à ceux-ci par les Alliés dans des circonstances mal définies. Tous les membres de l'Armée russe de libération furent déportés avec femmes et enfants en Sibérie. Vlassov et ses généraux (au total onze officiers supérieurs de son armée) furent internés à la Loubianka à Moscou, torturés, puis jugés à huis clos et condamnés pour haute trahison à la pendaison, le 1er août 1946.

Commentaires

  1. On note fin 44 que Vlassof a changé de camp et que les allemands ont lancé l appel à la désertion

    Lorsque la partie est perdue pour l 'Allemagne environ 20000 Vlassov désertent et rejoignent le maquis Ceux qui la veille terrorisaient villages et petites villes sont présentés en libérateurs ce qui surprend et irrite les paysans constatant qu occupants ou libérateurs rien n a changé dans le comportement des "russes"
    Pendant que se déroule le "blanchiment" de notre division , le 6 octobre 1944, je suis désigné avec cinq camarades , sous les ordres du commandant Richard , pour assurer l'encadrement d'une unité formée d'éléments de l' Armée "Vlassov" sur le secteur de Villard-les-Blamont , sur la frontière suisse. Rude épreuve pour nous que cette convivialité avec des gens qui semble tout droit sortis d'une autre planète. Nos méthodes de combats n'ont rien à voir avec les activités de ce groupe aux allures moyenâgeuses. Une discipline que nous ne comprenons pas fait de ces gens une force peu commune. Chacun s'active selon l'humeur du moment, fonce, tue, égorge, décapite, avec une sauvagerie qui fait peur.
    En dehors des opérations , nous n'avons pas le moindre contact avec eux , et l'ambiance n'est pas celle que devraient partager ceux qui ont de grandes "chances" de mourir. Leur ignorance totale fait d'eux des êtres primaires. Ils n'ont jamais vu de bicyclettes , et cela nous donne de beaux spectacles quand il s'agit de monter dessus.

    RépondreSupprimer
  2. POUR SEES VOIR " MONGOLS ARMEE ALLEMANDE " debut 1944 UN REGIMENT ETAIT INTEGRE A LA WEHRMACHT

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

SEES année 40 ...OCCUPATION

FALLINGBOSTEL CAMP DE PRISONNIERS STALAG 11 B RETOUR A PUTANGES

MONGOLS ARMEE ALLEMANDE....