Arrivée des premiers allemands

18 et 19 juin 1940 .Haras de Bois Roussel Nuit d'angoisse et d'insomnie . Témoignage personnel )
Arrivée des premiers allemands





18 et 19 juin 1940 .Haras de Bois Roussel Nuit d'angoisse et d'insomnie . Témoignage personnel )

Cinq heures , le soleil n'est pas encore levé , une légére brume flotte sur le haras …des bruits de motos petaradantes sous nos fenêtres ,…

Résultat d’images pour motards allemands
Les silhouettes impressionnantes de plusieurs motards allemands se dessinent sur le pas de la porte .
Résultat d’images pour PINTEREST LEVER DU SOLEILCasqués , imperméables gris , couverts de poussiére ,ces nouveaux arrivants ressemblent à des guerriers d'un autre age . Frappant brutalement à la porte de notre habitation , ils demandent à visiter les lieux .Devant leur insistance William Hayton hésitant ,se décide à entrouvrir la porte d’entrée Découvrant le piano du salon ,l'un des motards exténué ,s'installe délibérément sur le tabouret et rythme des airs guerriers ,repris en choeur par ceux qui l'accompagnent
Etrange chorale inquietante et rassurante à la fois ….Nous descendons prudemment de notre chambre du premier étage …
Les jours suivants plusieurs compagnies de la Wehrmacht bivouaquent dans la cour du haras ,juste devant les bureaux . alors que les officiers soudainement intéressés par les pur sangs demandent à visiter les boxes et s’emparent de quelques montures Ils sont partticulirement interessés par l’étalon « Casterari » gagnant du grand prix de Berlin en 1935 Cheval très susceptible !qui a déjà crée quelques problemes à ses par exemple une brutale ruade sur le crâne de jimmy Hayton , marquépour la vie
Une nouvelle ruade inattendue et notre fier officier se retrouve au milieu du bassin le nez dans les nénuphars …Son arrogance est restée au vestiaire et nous …on se marre discrétement …malgré la tournure de événements
Ce qui me frappe c'est le comportement délibérément insouciant de ces guerriers entrainés sur le sentier de la guerre
Accrochés au poste de TSF local ,réfugiés belges et Français rassemblés dans la cour du haras écoutent le discours pathétique de notre marechal Pétain ,dernier rempart de cette invasion
Pétain devient alors l’espoir de tout un peuple …

Dés leur arrivée dans notre département la kommandantur s'est royalement installée dans les salons de l'hostellerie du Grand Cerf rue saint Blaise à Alençon

Commentaires

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour tout déplacement hors d une zone controlée il nous faut un ausweiss et dans le cas présent mon pére beneficiera d un document pour se rendre a paris en quête de marchandises nécessaire à l ouverture du magasin .
      ne sommes nous pas déjà assujettis à la rigueur germanique et il nous est difficile de
      l 'esquiver !
      Notre salon est déjà investi ...cela dés le premier jour
      Deux feldgrau sac au dos se hissent au premier étage de l home familial et s installent dans l'une de nos trois chambres , calfeutrant leur barda sous le piano
      pas grand chose à dire sinon obtempérer ? En fait ile ne se montrent pas arrogants et semblent un peu gênés

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

sees la place du Parquet

SEES année 40 ...OCCUPATION

FALLINGBOSTEL CAMP DE PRISONNIERS STALAG 11 B RETOUR A PUTANGES