PARACHUTAGES SAGIENS


PARACHUTAGES SAGIENS Quelques repères historiques
Très rapidement après la mise en place des services spéciaux britanniques (SOE) et français (BCRA), ces structures ont cherché un moyen d'infiltrer des agents et du matériel en zone occupée, et plus généralement en métropole. Les opérations aériennes se sont révélées comme un des moyens les plus efficaces. Dès 1940 plusieurs agents sont parachutés en métropole.
Les officiers de liaisons mis en place par Jean Moulin parviennent à organiser en zone sud les premières opérations aériennes avec un succès suffisant pour inciter la Royal Air Force à poursuivre sur cette voie.

Résultat d’images pour NUAGES PINTEREST ORAGE
Zone nord :

Les techniques mise en œuvre[

Parachutage depuis des appareils B-17 durant la Seconde Guerre mondialeRésultat d’images pour pinterest LEVER DE LUNE

Clouds over city lights L'homologation du terrain [

Les opérations commencent par le repérage du terrain qui doit être de préférence rectangulaire. Il doit se trouver dans un lieu discret, si possible à proximité d'un bois qui pourra cacher le comité de réception.

Le conditionnement des livraisons

Selon les besoins, les dotations de matériels sont conditionnées dans des containers [archive] de différents formats et dans des paquets. Il existe plusieurs types1 de dotations conditionnées en containers utilisées selon les besoins.

L'organisation des communications

Le parachutage est annoncé sur les ondes de la BBC dans la série des messages personnels émis tous les soirs à destination des différents groupes de résistants. Dans les 48 heures précédant l'opération, le message conventionnel passe sur les ondes. Les dispositions sont immédiatement prises pour la réception. Dans les premiers temps, les terrains étaient balisés par des feux allumés dans les coins de l'aire de parachutage.
Le terrain est balisé grâce à des feux électriques (Trois rouges et un blanc en L qui indique le sens du vent). Dans certains cas, le système est plus élaboré notamment grâce à la présence de globes lumineux beaucoup plus visibles. Les terrains sont également progressivement équipés de moyens de communication audio. Le système de balise Eureka [archive] permet l'émission et la réception de signaux. Le système S-Phone [archive]permet la communication directe entre le comité d'accueil du terrain et l'équipage des avions. L'opération est alors grandement facilitée et peut être effectuée même dans des conditions de visibilité médiocres.

L'organisation de la réception

Les opérations sont en principe effectuées dans les périodes de pleine lune pour obtenir une visibilité optimale. Elles sont donc programmées pour les lunes mensuelles. L'amélioration des moyens de communication évoquée au paragraphe précédent permet de décupler le nombre de parachutages.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

sees la place du Parquet

SEES année 40 ...OCCUPATION

FALLINGBOSTEL CAMP DE PRISONNIERS STALAG 11 B RETOUR A PUTANGES