Hackley lieutenant navigateur du B17 abattu a Belfonds








Hackley lieutenant navigateur du B17 abattu a Belfonds le 4 Juillet 1943
Lien vers l'album photo commenté "Belfonds la Philippière"



OAKFIELD July 14   JOURNAL LOCAL




L avion du lieutenant  navigateur Francis Hackley La forteresse volante B17 reporté manquante 
 Presents sur le stade des ormeaux nous avons observé ce drame a grande distance .Un jeune berger présent sur les lieux  se sauva à toutes jambes , effaré par la vision de cet aviateur tombant du ciel parachute en flammes 
Le lendemain 5 juillet fin de matinée avec mon frére nous découvrons le corps de l'aviateur 
 griévement brûlé
Année 2000  j étais contacté par la famille Hackley qui découvrit l 'article et les photos sur le web 
( photo que j évite de publier ....)








Retrospective du crash  (article Roger Cornevin sur ANSA 39 45)

"La forteresse, objet de tous les regards, essaie désespérément d'atteindre Grafton Underwood, au nord de Bedford, base de départ la plus occidentale de l'East Anglia qu'elle a quittée deux heures plus tôt. Mais elle n'en possède plus les moyens. 

Le pilote Gordon Erickson témoigne "Un moteur en moins, nous nous traînons derrière la formation qui remonte vers le Nord.  La chasse allemande aux aguets en profite pour se ruer sur notre avion isolé et désemparé. Les circuits d'oxygène dont nous disposons pour voler à plus de dix mille pieds sont alors détruits par une rafale particulièrement meurtrière. Je donne l'ordre de sauter. A bord l'incendie fait rage et les membres de l'équipage se ruent vers les issues de secours. Nous éprouvons les plus grandes difficultés à vouloir ouvrir les trappes d'évacuation. Ma combinaison prend feu et je tente d'étouffer les flammes avec mes mains. En désespoir de cause, ,je me dirige vers l'issue de secours se trouvant à l'avant, suivant de prés le mécanicien. L'ouragan d'air glacé pénétrant par la trappe d'éjection vient enfin à bout de l'incendie qui consume lentement ma  combinaison de vol.  Au dessous de moi, cinq corolles blanches... une région de bocage verdoyante... une rivière et une cathédrale dans le lointain.  J'atterris indemne sur un sol inconnu et mon parachute reste accroché aux branches d'un pommier... mes pieds touchant à peine le sol. Plusieurs habitants accourent pour me venir en aide et me débarrasser de mon équipement, parachute, harnais, Mae West. Précipitamment, j'utilise mon poignard pour couper les suspentes de mon parachute. Bientôt je resterai dissimulé dans une double rangée de haies avant d'être rejoint par trois autres membres de l'équipage, brûlés aux mains et au visage". 

En réalité huit aviateurs sauteront sur la plaine de Belfonds dans un zone comprise entre le hameau de Condé le Butor et l'église de Cléray. Deux aviateurs sont restés à bord...

Le bombardier, le lieutenant Donald Irvine, tombera avec les restes d'une tourelle de mitrailleuse prés de Belfonds au lieu dit "le chêne d'amour" et le navigateur, le lieutenant Francis Hackley, s'écrasera parachute en flammes au "Val d'enfer".
Deux membres de l'équipage ne pourront échapper à l'emprisonnement, malgré l'intervention rapide des villageois ....





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SEES année 40 ...OCCUPATION

FALLINGBOSTEL CAMP DE PRISONNIERS STALAG 11 B RETOUR A PUTANGES

MONGOLS ARMEE ALLEMANDE....