"le jouet des flots" témoignage inattendu d'un aviateur américain rescapé



Résultat de recherche d'images pour "ile tudy carte"
ile Tudy

Ce récit d un aviateur américain Roy Davidson et les peripéties vécues  nous ont permis de lui affirmer que ce jour du 3 février 1944 il partagea.... sans  le savoir les prouesses  et la désillusion de ses compagnons d aventures .... les membres principaux de la Resistance Française  dont Pierre Brossolette 

 L'épisode de l'opération manquée du Jouet des Flots illustre la précarité des moyens dont disposait le comité français de  liberation nationale pour assurer les liaisons avec la France occupée :
Le Comité français de Libération nationale (CFLN) est l'organisme gouvernemental par lequel s'est effectuée, en juin  1943, la fusion des deux autorités françaises participant à la guerre avec les alliés :le cnl de londres et le cnl  d Alger 

Map of Île-Tudy
Depart du "jouet des  flots" de l ile Tudy

Qui a entendu parler du «  jouet des flots ?
 «  je ne résiste pas a la tentation de raconter l’histoire de cet ex pilote d’une forteresse volante  aujourd’hui retraité aux Etats Unis et qui nous conta son aventure  par courrier du 21  avril 1993
Soucieux de parler de son crash désespéré Il nous  adressa son récit    accompagné d’une bande video ,récit où il  relatait son périple ignorant  l 'identité de ses compagnons d aventures 



Notre réponse a sa lettre  le surprit inévitablement a ce point qu  Il réalisa  que lors de cette tentative de traversée de la Manche à laquelle il participait  nous lui faisions découvrir l'identité de ses compagnons, personnalités marquantes de la résistance française   
Je fais reference à la lettre de Roy Davidson  du 21 Avril  1993 

Roy Davidson      « Nous avions été touchés au retour d’un raid sur l’Allemagne ..l ‘avion un B17  ( forteresse volante )flambait et c’était la panique à bord  Rien d’autre à faire que de tenter un atterrissage forçé  le jeudi 14 octobre 1943 vers 16 heures dans un  lieu .inconnu .Nous avions tous  adoptés en la circonstance les mesures   propres à ces conditions extrémes  de vol...la  position de crash

En quelques secondes J’avise un champ … une plantation d’arbres fruitiers sur ma droite et sur ma gauche … un troupeau d’animaux dans un parc à bestiaux prés d Epernay …... je choisis la gauche .....l’avion avec un seul moteur(un sur quatre )   se pose alors dans un fracas de branches cassées ..Miracle , nous sommes tous indemnes.... j apprendrai par la suite que nous avons tué sept vaches 
Nous avons donc mangé  du boeuf  pendant plus de trois jours durant un période où la viande était rationnée 
Nous nous sommes alors réfugiés dans une grange  ,avant de nous dissimuler dans une  balle  de foin 
Dés  l'aube une jeune fille d'environ16 ans  vint  ramasser les oeufs   du poulailler Quand  elle nous vit elle se  mit a crier et alerta son pére qui  armé d'un fusil surgit d un air menaçant 
Il ne parlait pas anglais et nous étions incapables de parler un seul mot  de français Finalement il réalisa que nous étions des aviateurs américains évadés ...
Il nous cacha dans le loft d'une autre grange et sa femme  nous prépara une omelette délicieuse Nous n'avions pas mangé depuis  l'avant veille 
 Le probléme ;;;; comment retourner en Angleterre?


Nous avons alors donné nos armes et  notre argent  aux membres de la résistance 
Ma photo en vêtements civils ,prise  en Angleterre ne pouvait être utilisée pour établir une fausse carte d  identité ,la qualité du papier photo  etant alors de meilleure qualité que celui utilisé en France Durant cette période J 'ai du me rendre de nuit a Epernay  et le nom de Pierre Glass  me fut attribué , les allemands  n'ayant aucun moyen de trouver que  ma mére s' appelait  Glass
Aprés environ deux semaines on nous fit savoir  que nous partions pour Paris d 'où il nous serait possible par la suite de prendre un train nous conduisant vers les Pyrennées 
Nous avons alors suivi une jeune femme appartenant à un réseau de résistance dans le train de Paris...

Pour le moment nous étions   pris en charge par un groupe de resistants qui devait   nous conduire  vers la Bretagne 
Notre plus  gros probléme dans le train fut  d empécher les gens de nous parler.... nous avons pris peur lorsque le premier soldat allemand vint  vérifier nos cartes d identité ;je lui présentai alors ma carte sans parler, il l'a regarda, la manipula et me la rendit 

A Paris...

je réalisai alors que je n étais pas tellement différent des français 
dans le métro parisien La jeune femme que nous étions en train de suivre rencontra un homme, l'embrassa et parla avec lui quelques minutes C' était le signal attendu pour les suivre Nous les avons suivi pendant prés de quatre kilométres 
L'homme s' arreta et se présenta comme étant Claude son nom de resistance
  Krueger et moi même  nous aurions à prendre par la suite  la  direction de l'Espagne 
En route vers Quimper

Un résistant raconte «  c est ainsi que nous nous retrouvons dans le train Paris Quimper ou nous remarquons soigneusement éparpilles une vingtaine de gaillards blonds et athlétiques dotés d’accoutrement pittoresques et parfaitement taciturnes parce que ne parlant pas un mot de français et dotés d une carte d’identité de sourds - muets « 

Finalement la résistance nous conduisit  vers Quimper, un petit village de pêche où nous devions prendre un bateau projetant de  nous conduire  vers un sous marin le matin suivant
Dans sa lettre Davidson  insiste sur sa tentative de rejoindre
 l Angleterre
« Nous sommes le 3 janvier 1944 et nous nous retrouvons  32 a bord d’un vieux bateau à moteur.  Bien sûr nous ignorons tout ..la provenance  et  l identité des passagers   qui nous accompagnaient  dans cette traversée  Un bateau  anglais  devait  nous  attendre quelque part au large des côtes anglaises Aprés le diner pris dans une maison de pecheur nous avons reçu un message radio annonçant que le plan d évasion était annulé , .... 35 français,anglais et américains  totalement désappointés dont Claude que nous avions rencontré à Paris Nous sommes alors retournés à Paris et ensuite   à Bobigny dans la banlieue parisienne chez madame Q,  .Elle avait une soeur a Londres ,vivait avec son fils de 19 ans et un homme de confession juive caché Tous étaient confinés dans l'appartement toute la journée par crainte d 'etre vus et pris par les allemands Une femme d un certain age vint nous voir deux fois  elle était alors professeur à l'université de Paris et sortait avec les officiers allemands pour obtenir des renseignements destinés au  réseau d 'espionnage britannique

Extrait du » jouet des flots «  par jacques maillet compagnon de la libération présent a bord du jouet des flots" Le Henaff le  patron avait acheté un vieux bateau  a moteur " le jouet des flots" qui  faisait du cabotage de pommes de terre entre les ports bretons"
Devant l'urgence de cette affaire Londres donne l'ordre de se joindre a une opération maritime destinée a transporter des aviateurs alliés abattus et regroupés par les réseaux d évasion



Map of Île de Sein
ile de sein
Le plan est  d embarquer dés  la nuit tombée ,a l'ile Tudy au sud de Quimper ,de faire route toute la nuit en contournant l'ile  de Sein et  d être aux premiéres  heures  du jour au nord d' Ouessant Une vedette rapide de sa majesté doit nous y recueillir et nous emmener  a toute  vitesse sur  les cotes anglaises( voir carte détaillée )
A la fin de la journée nous sommes a l'ile Tudy dans une villa appartenant aux parents le Henaff
Le Hénaff ... j'ai  un trés  vif souvenir de la journée  d attente que nous passons a Quimper car Pierre Prossolette a utilisé les longues journées en attente de l'opération aérienne pour écrire un livre de philosophie politique dont il nous lit les bonnes pages

 Nous embarquons à la nuit  tombée sans que  surgisse la patrouille allemande redoutée et vers vingt heures nous faisons route vers le point de rencontre
La mer est grosse  Quelques passagers sensibles au mal  de mer sont vite en  piteux état mais la perspective de toucher au but les soutient
Malheureusement "  le jouet de flots  " est  vieux, la violence des coups de mer disjoint une partie de la coque ,une voie d eau se déclare.... le moteur  noyé s 'arrête...
Il est alors un peu plus  de minuit  nous sommes en vue des brisants de l'ile de Sein et nous n'avons aucune capacité de manœuvre

L'alternative est   simple .....les brisants ou les allemands..... et dans ce cas au mieux le camp de concentration
C est compter sans l'esprit marin de Lebris patron du bateau qui avait décidé de partir avec nous Il a embarqué  un morceau de voile et réussit malgré un trés violent roulis à le  hisser Nous voilà à nouveau entrain  de manoeuvrer ....   notre vitesse maximale ne devait pas excéder 3 noeuds 
Mais le "jouet des flots"faisait eau de toute part encore fallait il ne pas couler! Les  pompes à mains sont  mises en service La vigueur des jeunes aviateurs américains fait merveille

Six des evadés étaient des aviateurs en cours d  'évasion - John Watlington (1925) John Pilkington (LIB/1372) roy Davidson, Fred Krueger, Lee Gordon (#434) and Ralph Hall (#1246).


Lebris  va tenter de nous faire accoster sur  la pointe du  Raz en face de Plogoff  il croit pouvoir nous donner le choix entre un accostage de nuit où  nous nous abimerions certainement sur les rochers a quelques dizaines  de métres de la côte mais ceux qui pourront nager auraient une chance d arriver a la côte sans être vus par les allemands  
 Autre solution une arrivée de jour où voyant les récifs il nous aménera à la côte mais nous aurons la quasi certitude d 'être pris 

Nous décidons pour l arrivée de nuit mais les courants en décident autrement ,nous sommes dans une mer calme et a notre grande surprise nous ne voyons aucun allemand  ce qui n'est pas étonnant puisque nous sommes le 4 Février  1944 en un point fort du mur de l atlantique 
 L'eau  est glaciale et s y tremper fait courir un risque de congestion
 Le moteur s arréta  le capitaine du bateau découvrit qu il y avait une fuite et que le compartiment moteur était inondé 
Le seul equipement de secours disponible   a bord était constitué
 d 'un bac de 3 gallons Certains parmi nous se mirent a prier 
Un passager  inconnu  jeta  des papiers mystérieux par dessus bord Notre capitaine monta une voile de fortune 
Le vent se mit a souffler nous dirigeant  vers  la côte évitant de justesse les récifs 
Un pilote anglais Fred Krueger et moi même découvrons un baquet et commençons a écoper pour maintenir le bateau a flots Inutile de dire que nous  étions en train de prier en écopant avec notre baquet de fortune 

Vers 8  heures du matin nous étions  a 6 inches au dessus  de la surface Nous avons alors été drossés dans un emplacement de haute falaises connu sous le nom de" hell's mouth"


 Le mat coupé à coup de hache servit de passerelle

 Alors que nous descendions du bateau nous avons de suite été arrêtés par un soldat allemand Les allemands savaient que  le bateau détecté par radar était manquant
En fait nous venions    d être arretés mais a  ce moment  nous avions la chance  d être en vie

  C'est en captivité en France d abord à la prison de Rennes puis en Allemagne dans la région de Francfort que  le pilote américain aprés ces vaines tentatives termina la guerre .
il était resté  en relation avec ses hebergeurs ( l' Union edition d 'Epernay)


Alors que les Allemands alertés fouillent les maisons des villages, alentour ,Pierre Brossolette et trois de ses camarades tentent de fuir vers Quimper en voiture. Le 3 février, ils sont arrêtés, à un barrage à Plouhinec.
Transféré à Paris, Pierre Brossolette, interrogé par la Gestapo, se jettera du cinquième étage d'un immeuble à Paris, pour ne pas parler sous la torture.



Description de l'image

Depuis 2004, à Feuteun Aod,( anse abritée de plogoff) une stèle surplombant le port, sculptée par Markus Jenny, commémore le naufrage du Jouet des flots et rend hommage à ces hommes de la Résistance.



Pierre Brossolette










C’est là que par courrier  nous avons appris à Davidson aviateur rescapé et maintenant à la retraite entrainé malgré lui dans cette   expédition  les raisons qui avaient conduit la résistance française à organiser cette expédition 
il avait vécu cette aventure ignorant totalement  l'identité de ses compagnons d'aventure ....
Ce jour le transport de32  passagers dont  quatre personnages importants   Emile Bollaert ,remplaçant de Jean Moulin , Pierre Brossolette  et le commandant Edmond Jouhaud futur general

Des la connaissance de ce drame après plus de 50 années R D s’est fait remarquer aux Etats Unis dans un ouvrage dont nous  n'avons  jamais eu le titre …

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SEES année 40 ...OCCUPATION

MONGOLS ARMEE ALLEMANDE....

Sées Nos quatre gendarmes