Le palais episcopal Aout 1944




 Le palais épiscopal Aout 1944




 Sous la coupe de l occupant !!!



Lors d un rassemblement au cercle catholique l' abbé Fulgence et les  abbés responsables des jeunes coeurs vaillants nous avaient  informé que tout rassemblement était  dorénavant interdit et qu' il 
n' etait  plus possible de " défiler " en chantant dans les rues de notre vieille cité sagienne 

Nous sommes également  avertis de ne pas défier l occupant ..

.Rappelons que notre intervention dans le chantier prés de la cathédrale en octobre 1940 n 'avait nullement été appréciée par 
 l 'occupant et un ordre de la Orskommandantur ( affiché a l' hotel de ville  )nous fit comprendre que tout incident de ce genre serait puni sévérement Comme on le sait la riposte à la nuée de marrons d inde sur la sentinelle dans sa guérite fut brutale et 
d 'aprés le maire nous nous en tirions à trés bon compte




En fait ce chantier c 'était le lieu où toutes les masses et roches de granit indispensables à la restauration de la façade de la cathédrale était réunies mais c était aussi notre terrain de jeux et 
d aventures 


Malgré quelques incursions risquées dans les sous sol du palais en passant par le soupirail non protégé nous  avions abandonné a la demande impérative du maire tout projet d'intrusion dans les lieux réservés à la wehrmacht

RAPPEL DU MAIRE EN AVRIL 1943

La Ortskommandantur siegera a l HOTEL DE VILLE  les lundi mecredi vendredi  de 10 heures a midi 
En cas d urgence s 'adresser au bureau de l 'Orskommandantur couvent de la misericorde  En ce qui concerne le chantier prés de la cathedrale a l appel "halt Wer Da" on doit immédiatement s arreter sous peine de s exposer a un coup de feu Personne ne doit franchir les murs armés du séminaire et de la miséricorde ni ceux du no 49 de la rue d argentré
il est défendu  de descendre dans les abris creusés dans les cours du Petit séminaire et de l école communale


Mais  notre curiosité sans limites nous incitait a récupérer lors des différents changements de compagnie   les objets les plus divers abandonnés par nos occupants .....là il n y avait plus de sentinelle pour nous barrer le passage

Signal était le principal journal de propagande  publié par les nazis durant la seconde guerre mondiale 
 Il était célèbre par la qualité exceptionnelle, pour l'époque, de ses photos en couleur.et variées  Nous nous faisions donc un devoir de récupérer tous les journaux et les photos abandonnés  par leurs propriétaires
La grande opération illustrée  c 'était l invasion de l URSS par les troupes allemandes et les images montraient avec un certain réalisme  la lente  progression des troupes du Reich et des convois de véhicules dans les neiges glaçées de l 'Ukraine 
Les actualités du Rex , accompagnées d une musique militaire 
entrainante soulignaient avec force la supériorité écrasante  des troupes allemandes ( par la suite j'apprendrai qu il s agissait de la fameuse opération "barbarosa" grand objectif antisémite du fuhrer

Par la suite la cour du Chapitre et l entrepôt de Bujosa espagnol émigré et installé place du parquet ( angle de la rue Billy) restera notre lieu de rencontres et d affrontements entre jeunes

http://storage.canalblog.com/49/05/326328/24926627.jpg

  L 'abbé Fulgence nous rappelait avec tristesse la disparition de Michel Coupry  fusillé à 18 ans marquant ainsi   le refus de résignation des jeunes


Tous ces camions remplis de prisonniers de la wehrmacht arrivent de Chambois ( voir mon texte )et prennent la direction du palais épiscopal (photos prises de ma fenêtre )







Defilé des Gi 's place du parquet

la Nueve libère Sées avec la 2 éme db Leclerc A l'avant du char on distingue les photos de Staline et Thang kai- chek








N oublions pas qu 'un jour le jeune gardien de manège d auto scooter  début 44 passa une nuit agitée au palais suite à
 l échauffourée qui opposa dans le cadre
d une bataille rangée place du Parquet , jeunes français et espagnols a une troupe de " mongols " assoiffés aux pieds du socle de Conté abandonné par son héros pour alimenter les fonderies du Reich
le palais episcopal  rue d Argentré


 
Mon journal ......
























                                      

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SEES année 40 ...OCCUPATION

MONGOLS ARMEE ALLEMANDE....

Sées Nos quatre gendarmes