DOWTY POURQUOI L AVENUE FRANCIS CAGNARD

Résultat de recherche d'images pour "lancaster bombardier"




Rappelons les faits 
avec surprise je reçois une lettre de Dowty l un des membres de l équipage abattu 






Témoignage de Michel Dufresne


Mon pére était agent général de la Compagnie Urbaine 23 rue Saint Blaise à Alençon et savait qu'il pouvait compter sur William Hayton l'un de ses clients , pour lequel il avait beaucoup de considération .
En ce qui me concerne ,j'avais 18 ans ,et je suis parti à bicyclette à Trinité des laitiers distant de 60 kilometres à la demande de mon oncle . Sur place je découvrais donc avec surprise dans la cuisine quatre aviateurs anglais habillés en uniformes de la RAF que mon oncle avait hébergé provisoirement
Il fallait donc trouver un moyen de les acheminer vers Alençon alors que les allemands alertés avaient installé plusieurs barrages entre Gacé et Alençon . Lorsque un crash d'avion avaient été signalé ,les routes et moyens de communication étaient surveillés jusqu'à la ligne de démarcation
Mon pére est allé voir Mr Meunier et Cagnard habitant tous deux Alençon . Ce dernier pilote de guerre organisa leur évasion aprés avoir pris contact avec un passeur qui devait leur faire traverser clandestinement la ligne de démarcation
La voiture conduite par Mr Meunier résistant conduisait donc les aviateurs à la gare quand ils furent arr^tés par une patrouille allemande . Heureusement Mr Meunier qui fréquentait la résistance les connaissait pour les avoir cotoyer au bar . Les allemands le laissérent passer
J'ai donc quitté l'école pour accueillir nos quatre aviateurs à la gare d'Alençon .Habillés en ouvriers ils se mêlérent aux troupes allemandes qui allaient embarquer . Alors que je les cotoyais en feignant de les ignorer l'un d'eux Beckett me dit " Comme j'aimerais bombarder tous ces gens là....... "

En fait mon pére s'était adressé à William Hayton directeur du haras de Bois Roussel prés de Bursard parce qu'il était sûr d'obtenir une aide de sa part La famille Hayton sortait tout droit des camps d'internement et était particuliérement surveillée
William Hayton finança donc le voyage des quatre évadés en leur donnant une somme de 4 000 francs


Aprés la ligne de démarcation ,les aviateurs devaient se rendre au camp de Montauban contacter le directeur du camp réservé aux espagnols antifranquistes en prononçant le mot de passe suivant " Bonjour Monsieur nous voudrions voir Madame Sylvia"
Mais au lieu de prendre les lignes omnibus conduisant à Tours les aviateurs prirent une grande ligne express généralement contrôlée par la police de Vichy . Ils furent donc arrêtés malgré l'intervention de Francis Cagnard
Ils seront internés à Nice alors que la zone libre était ensuite occupée en partie par les italiens . Nouvelle étape dans la région de Naples et du fait du débarquement des troupes alliées sur les côtes italiennes ils seront ensuite conduits en Prusse orientale avant d'être libérés par les alliés en 45 et conduits à Stettin territoire occupé par les russes "
s et du fait du débarquement des troupes alliées sur les côtes italiennes ils seront ensuite conduits en Prusse orientale # †


La famille Hayton de nationalité britannique est internée à Drancy et Vittel le 9 décembre 1940 suite à la décision de l'occupant allemand d’interner tous les membres du Commonwealth. Tous furent libérés sous caution en 1942, un habitant d Alençon devant répondre de leur présence au haras. Bien que contrôlé sévèrement par la kommandantur d Alençon, William Hayton participa activement à l organisation de l'évasion de quatre aviateurs anglais dont le Lancaster avait été abattu à Ormes (Eure) le 17 avril 1942, lors d un raid de la RAF sur Augsbourg.  William Hayton sera alors sollicité pour héberger les évadés mais étroitement surveillé par la kommandantur il ne pourra prendre ce risque. Par contre, l'expédition organisée par Francis Cagnard, alençonnais et cafetier place de la halle au blé, échouera. Les quatre évadés étant contrôlés lors du passage de la ligne de démarcation et repris par la milice (ref journal personnel de Dowty évadé et enquête de Emmanuel Huile) à Tours et connaîtront l'infortune des camps de prisonniers en Allemagne jusqu'à leur libération en 1945.
L’ une des avenues d'Alençon porte le nom de Francis Cagnard.




Le17  Avril 1942 lors d'un raid sur Augsburg un lancaster est abattu à proximité d'Ormes ( Eure ) par la chasse allemande  (
Pour plus amples précision ce lancaster a été abattu par un Messerchmitt  "noir "piloté par UFFZ Pohl appartenant à la II , JG 2 Richthoffen qui est réputée pour avoir assurer sa milliéme victoire )

L'équipage est pris en charge par un groupe d'Alençonnais et de patriotes du département
 Parmi les personnes ayant aidé ces quatre aviateurs dont Bert Dowty avec lequel j'ai correspondu en 1998 ...... on trouve les noms de

Résultat de recherche d'images pour "lancaster bombardier"  André Demarquai de Saint Aquillin d'Augeron par Montreuil ( Eure )
Lucien Legendre de la Trinité des Laitiers par Gaçé ,Dufresne pére agent d'assurances de la cie urbaine   et  son fils Michel ,23 rue Saint Blaise à Alençon ,
Francis Cagnard cafetier place de la Halle au blé à Alençon , et William Hamilton anglais résidant à Alençon et ami de la famille Hayton  .
William Hayton de nationalité britannique est sollicité pour abriter les rescapés mais  étroitement surveillé par la kommandantur aprés son retour du camp d'internement de Vitttel  ne peut prendre de risques et .  remet 4000 francs à Michel Dufresne pour aider l'expédition .

 Notons que la famille Hayton fut souvent sollicitée...pour abriter des aviateurs rescapés lors de crashes dans la région et william hayton surveillé par la kommndantur d Alençon par prudence et libéré d emprisonnement ne pouvait les prendre en charge



Les quatre aviateurs seront arrêtés par la police de Vichy dans un train  lors d'une tentative de passage de la ligne de démarcation 
Aprés la guerre ,ces aviateurs rescapés  et en particulier Bert Dowty qui m'a adressé son journal d'évasion   garderont  le contact avec tous ceux qui les ont aidé
Un repas souvenir les réunira tous au haras de Bois Roussel et Dowty me rappellera qu'il avait vu sur une table le sabot d'un gagnant  du derby d epsom 


En d'autres occasions William Hayton malgré les risques pris avaient hébergé deux aviateurs anglais qui logeaient au dessus de son bureau dans la chambre d'amis



  AVION abattu le   17 AVRIL 1942 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SEES année 40 ...OCCUPATION

MONGOLS ARMEE ALLEMANDE....

Sées Nos quatre gendarmes