Sées Nuit du 22 au 23 Mai 1944 l avion laissant deviner la proximité du débarquement




22 MAI 1944   L AVION DU DEBARQUEMENT     

CHRONOLOGIE 




JE SUIS TEMOIN D UN EVENEMENT DRAMATIQUE ...il est plus de 23 heures . UN AVION INCONNU EN FLAMMES RASE LES TOITS DE LA VILLE ET LES CLOCHERS DE NOTRE CATHEDRALE ET  S ECRASE A LA POTENCE 1 KM AU NORD DE SEES


 A LA POTENCE DES LE LENDEMAIN ;;;aucun rescapé

 LA GENDARMERIE NATIONALE NE PEUT DETERMINER LA NATIONALITE DE CET AVION

SEULE HYPOTHESE   AVION ALLIE D APRES LE PROCES VERBAL   DU 23 MAI 1944 DE LA GENDARMERIE NATIONALE

LES CORPS DE CES AVIATEURS INCONNUS SONT INHUMES AU CIMETIERE COMMUNAL PAR LES ALLEMANDS



 DECOUVERTE DU REGISTRE AU CIMETIERE COMMUNAL  en 1998 

AVIATEURS ANGLAIS INCONNUS CE 23 MAI 1944

J INTERROGE LE MINISTERE DE LA DEFENSE BRITANNIQUE ET DE LA RAF. ILS  M ADRESSENT LA COMPOSITION DE L EQUIPAGE



RECHERCHE DE TEMOINS 
ARTICLE DANS LE JOURNAL ORNE HEBDO A MA DEMANDE

UNE BAGUE ET UNE PHOTO SONT RAPPORTEES PAR DEUX SAGIENS











COMMENT RETROUVER LE PROPRIETAIRE DE LA BAGUE ET L IDENTITE DU PORTRAIT DE L INCONNU FIGURANT SUR LA PHOTO ?
J INTERROGE LE SITE WEB DE TEMPSFORD ET J AI LA CHANCE D'etre mis en contact avec  MADAME SHIRLEY STONE QUI ME PROPOSE SON AIDE DANS LA RECHERCHE DES FAMILLES DES MEMBRES DE L EQUIPAGEelle même est a la recherche de membres de sa famille en France )

 APRES UNE ANNEE DE RECHERCHES MADAME STONE RETROUVE LES FAMILLES DES SIX VICTIMES ;FAMILLES DISSEMINEES EN ONTARIO ET EN COLOMBIE BRITANNIQUE

















Identification de l’épave par l’équipe britannique du MRES ( missing research and enquiry service )
 

En  Mars 1946 soit plus de 18 mois après la libération, le MRES etait intervenu  sous la direction de Noel Archer, flight lieutenant enquêteur de la RAF et sans nouvelles précise concernant l'identité de cet avion.
Une simple lettre de l'un des gendarmes parlait d'un avion de transport. Noel Archer décida l’extraction des moteurs profondément enfoncés dans un sol humide et examina avec son équipe les débris de l’épave restés sur place.
Voici les termes de son intervention:
 

“J'ai trouvé un morceau de fermeture éclair utilisé pour la fabrication des bottes d’aviateur. Cette pièce est canadienne car la doublure des tenues de combat canadiennes est d'un bleu plus pâle et plus éclatant que ceux portés par la RAF.
Sur les lieux du crash nous avons pu voir les ailerons de l’appareil de forme carrée typiques du Whitley et nous avons trouvé un chargeur d’une mitrailleuse VGO utilisée à l'époque sur les Whitley mais dont l utilisation fut abandonnée par la suite sur les bombardiers en service à la fin de la guerre.
Notre hypothèse fut confirmée par la découverte d une plaque matricule affichant le nom Whitley suivi d une série de chiffres. Sous les moteurs, pas de trace de corps…»
 

L’équipage en fait comprenait 6 membres d'équipage, 5 corps furent ramassés par les allemands placés dans 4 cercueils et enterrés dans le cimetière civil de Sées"
 

Par la suite les corps en question furent exhumés en 1946 par une unité non identifiée des forces alliées et transférés au cimetière de Bretteville sur Laize. Deux des six membres d’équipage demeuraient introuvables mais six noms seront gravés sur le monument.
 

Le 25 septembre 1948 ( plus de 4 années après la date du crash ) les familles Wyckoff et Goodwin, étaient informées du décès de leurs êtres chers sans autres précisions. La Royal Air Force comme on le sait n’avait pas transmis à l’administration française les résultats de son enquête. Le mystère concernant cet avion restait donc entier pour les sagiens qui avaient été témoins de ce crash.
TOMBE DES SIX CANADIENS AU CIMETIERE COMMUNAL EN 1946 



LES CORPS DES SIX VICTIMES SERONT TRANSFERES AU CIMETIERE CANADIEN DE BRETTEVILLE SUR LAIZE COURANT 1946

COMPOSITION Madame shirley Stone



Photos de l équipage

Wilfried Gordon Harris  le propriétaire de la bague
Joseph Hong de Windsor Ontario
Le 7 avril 1960,(quinze années aprés le crash de la Potence ) le lac Hong reçut son nom en l’honneur de Joseph Hong. Ce geste fut rendu possible grâce au Ministère des Ressources Naturelles du Canada et de son programme d’adoption d’un nom. 
Le lac Hong est situé dans le nord de l’Ontario dans la région de Kenora, à l’ouest du lac Wapikupa et à l’est du lac Wunnumin.
(52º 57’ 00” N, 88º 57’ 00” O)
Gaston Jacques de Drumondville (Quebec )
Le pilote David Webster Goodwin en famille a Kaleden (Colombie britannique )
   ARTICLE JOURNAL CANADIEN

charles beverly wyckoff

Le 4 Aout  19601(quinze années aprés le crash de la Potence ) le lac Wyckoff reçut son nom en l’honneur de charles beverly wyckoff . Ce geste fut rendu possible grâce au Ministère des Ressources Naturelles du Canada et de son programme d’adoption d’un nom. 
Le lac Wyckoff est situé dans le nord de l’Ontario dans la région de Kenora,pres de Lansdowne house
( 52 degrés  06 00 "N  87 ° (59 '00"O )
Enquete shirley STONE



La formation, l’équipement et les missions des membre de
 l équipage

.
Ce récit est l’histoire de six jeunes aviateurs  qui rejoignent, à cette époque, les rangs de l’Aviation Royale du Canada. 
L’un d’entre eux est natif de Kaleden en Colombie Britannique, un autre de Drummondville au Québec. En majorité ils resident  en Ontario en provenance de Windsor, Vittoria, Grand Valley et Toronto.
Ils sont formés au Canada sur différentes bases des forces armées du pays, y reçoivent leurs diplômes ainsi que leurs insignes de combattants et de pilotes..

Une fois rendus en Angleterre, quatre d’entre eux sont désignés pour différentes unités avancées de vol supérieur (A.F.U).
 L’objectif premier de ces unités est de familiariser les équipages, préalablement formés dans le vaste espace canadien, aux conditions géographiques très différentes de l’Angleterre. Leur formation inclut la lecture de cartes aériennes et géographiques et la pratique de l’utilisation des systèmes de communication radio de la R.A.F.

Après leur stage de formation à l’A.F.U., les hommes sont mutés vers une unité d’entraînement opérationnel (U.E.O.) où pilotes, navigateurs,bombardiers (incluant les cadreurs de cibles) et mitrailleurs sont rassemblés. La création des équipages de six hommes est appelée en anglais crewing up (créer des équipages). .
 La conception des équipages est laissée sous la responsabilité des participants sans aucune intervention des cadres supérieurs, tous et chacun s’accommodant d’ailleurs très bien de ce type d’arrangement.

Peu de temps après leur arrivée à l’U.E.O. 24, les six Canadiens de notre histoire se rencontrent pour former un équipage. Cinq des six garçons arrivent à cette base le 21 mars et le sixième le 4 avril 1944. C’est aussi sur cette base que tous reçoivent leurs formations pour exercer leurs fonctions sur le bombardier Whitley V.


Le bombardier Armstrong Whitworth Whitley est un appareil

britannique sorti des planches à dessins de la compagnie Whitley Abbey près de Coventry en 1934. Sa production débute en 1937 à l’usine de montage de la ville voisine de Baginton.


En mai 1942, le Whitley est officiellement dispensé des missions de bombardement opérationnelles et remplacé par des quatrimoteurs plus performants. Dès lors, les Whitleys sont utilisés par les unités d’enseignement opérationnel aussi bien que par le commandement de protection des côtes, les escadrilles des unités spéciales, les unités de formation des parachutistes et pour le remorquage des planeurs.
Un total de 1841 Whitleys furent construits. Le dernier quitta l’usine d’assemblage en juin 1943.




Les casernes des six aviateurs sont situées à la R.A.F.Honeybourne, dans le comté de Worcestershire, près deStratford-upon-Avon.
L’Unité d’Enseignement Opérationnel 24 arrive sur ces bases le 15 mai1942. Les documents officiels de la base indiquent que des équipages de cette unité ont participé à des missions de bombardement sur Düsseldorf le 31 juillet et le premier août 1942.

R.A.F. Honeybourne ferme finalement ses portes en 1948 et R.A.F. Long Marston six ans plus tard en 1954. Cinq hangars et quelques autres bâtiments de la R.A.F. Honeybourne sont encore aujourd’hui
fonctionnels et utilisés au sein d’un parc industriel.


Après leur regroupement en équipage, les six hommes sont envoyés sur des vols long courrier d’une durée habituelle de cinq heures chacun. Par la suite ils doivent exécuter des circuits poser-décoller de nuit, et pour terminer, effectuer d’autres vols longues distances de nuit. La fin de leur formation U.E.O. (6-8 semaines) se conclut par l’examen final . Cet exercice consiste à effectuer une Mission Nickel, nom de code donné aux missions de largages de tracts. Au retour, l’équipage se verra affecté à une escadrille.

On charge les tracts à bord. On largue les tracts.


Durant les nuits qui suivront, les populations des territoires occupés vont donc recevoir des tracts largués à partir d’avions alliés  les informant de demeurer à l’écart des lignes de chemin de fer, des dépôts de carburant ou de toutes autres cibles stratégiques aux bombardements alliés.






 Briefing des  six hommes du Whitley V AD 701 (TY-B)

pré-vol à 16:00 heures à la R.A.F. Long Marston. Le briefing final a lieu à 19:00 heures. À 21:48 heures, ils décollent.


L’ÉQUIPAGE DE L’A.R.C. - WHITLEY V AD 701

David Webster Goodwin Wilfred Gordon Harris Joseph Hong

Lt avn - pilote Sergent - Mitrailleur Lt avn - navigateur

Age 24 ans Age 23 ans Age 21 ans
de Kaleden, Colombie Britannique de Grand Valley,  et Windsor, Ontario


John Gordon Hopper, Joseph Gaston Jacques ,Charles Beverly ,Wyckoff

Sergent - Mitrailleur Adjudant 1er classe - Mitrailleur Lt avn - Bombardier

A.R.C. - R/80789 A.R.C. - R/108393 A.R.C. - J/26695

Age 23 ans Age 21 ans Age 28 ans de Toronto, Ontario Drummondville, Québec Vittoria, Ontario


Des six Whitleys de l’U.E.O. 24 qui décollent dans la soirée du 22 mai,trois retournent à leur base et deux se posent d’urgence à Ford Airfieldet à Woodhall Spa en raison de problemes de givrage 

Le sixième appareil, Whitley V AD 701, du pilote David Webster Goodwin, doit arriver à la verticale de son objectif (Alençon, France) à 23:23 heures. L’adjudant 1er classe Joseph Gaston Jacques est l’instructeur d’équipage (instructeur de l’U.E.O.) sur le vol.  

L’heure prévue du retour à la base est de 01:41 heures le 23 mai au matin

Les sagiens témoins de ce drame dont moi même situent le passage de cet avion en flammes vers 23 heures  30   le  22 mai 1944




























Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SEES année 40 ...OCCUPATION

FALLINGBOSTEL CAMP DE PRISONNIERS STALAG 11 B RETOUR A PUTANGES

MONGOLS ARMEE ALLEMANDE....