Les parachutages Hommage à nos résistants



"
Pleine lune  ...nuit propice aux parachutages



Le soe est un organisme majeur qui devait frapper en territoire ennemi vite et fort Ses operations devaient être caractérisées par la soudaineté la ruse et la souplesse et frapper l ennemi aux défauts de sa cuirasse militaire et économique Le SOE crée par Churchill fut donc un service secret autonome chargé d une mission classique…la guerre subversive…. mais en apportant une aide puissante et inestimable aux groupes de résistants héroiques issus de nos villes et nos campagnes


Cette aide  ne peut être apportée que par une étroite collaboration entre le BOA et  le SOE utilisant la voie des air RADIO de la BBC et l aviation par l intermédiaire du BCRA organisme de la  France libre


le BOA  dés la fin de 1942,sous l'impulsion du chef départemental de l'organisation civile et militaire  l'ingenieur du genie rural Robert Aubin de  Fontenay sur orne des patriotes se mirent à loeuvre pour recenser des terrains favorables aux opérations aériennes ( ref le BOA Archives departementales )



Temoignage d un pilote de Halifax bombardier du SOE


Le Halifax bombardier de la RAF basé à Tempsford aérodrome secret de la RAF spécialement transformé aménagé et chargé de ses containers emporte armes munitions medicaments destinés à la resistance locale


Un comité de réception courageux (citons les groupes Tessier,  Cercueil dans la région sagienne etc..°,)vigilant,  prêt à tout,  caché sous les ombrages nous attend, guettant désespérément notre arrivée quelles que soient l’heure de la nuit,  la température, le brouillard, la pluie,  la neige,  les rafales de vent et il nous faut
absolument découvrir les feux dissimulés dans une nature surveillée par les patrouilles allemandes Tâche périlleuse entre toutes qu’il nous fallait assumer

 Les équipages  du SOE

Rappelons que le ciel de nuit est une occasion d’affronter pour les lourds bombardiers ….. les rapides chasseurs de la Luftwaffe


Chasseur de nuit Fockewulf


"Cette bonne terre de France si attirante mais inhospitaliére il nous faut la survoler avec la plus grande prudence avec un équipage perpétuellement aux aguets scrutant du sabord ou de la tourelle arriére les profondeurs de la nuit "..equipage composé de dix hommes de nationalité souvent différente Britannique, Canadiens, australiens néo zelandais  polonais
« Chaque sortie dure plus de sept heures, des heures d’un vol angoissant dans la solitude nocturne, passées a survoler la mer toujours hostile et la terre ennemie, à surveiller un vide que peut a tout moment trouer le chasseur de nuit assassin, a scruter un néant que perce le pinceau glaçé du projecteur doublé du mortel éclatement de la flak _ »

 Le comité de reception des résistants


 Comment circuler la nuit en  silence  aprés l'heure d'interdiction 

imposée par le couvre feu ?  Une équipe de patriotes décidés   se rend  au point  de largage prévu en empruntant des chemins forestiers ou de campagne  Les chiens aboient à leur passage ,laissant derriére eux une piste sonore qui indique une présence dans des lieux supposés déserts  à cette heure de la nuit  ?
La situation la  plus probable était l'interception des membres du comité de réception c est la raison pour laquelle certains se faisaient fabriquer  de faux permis de chasse ou médicaux qui permettaient ainsi  de circuler aprés lecouvre feu
 Chacun d'eux a imaginé une histoire en cas de rencontre d une patrouille allemande ce qui peut paraitre difficile à comprendre si l'on veut se faire une idée des dangers générés par la lutte clandestine Affrontement contre un ennemi intraitable et sans pitié et s 'opposant à la lutte que nous menons sans répit dans la clandestinité la plus totale

De nombreux  dangers   difficiles à éviter alors que nous combattons sans armes...  armes que nous devons fournir  a ceux qui en manquent  dans la lutte  ouverte contre l'occupant

.Ces hommes les résistants qui ont  consenti au sacrifice de leur vie ,ces hommes dont la volonté et l'équilibre sont  mis à l'épreuve 24 heures sur 24  

Tout d abord chez soi l'écoute de la BBC puis entre les parasites et les brouillages ,la joie d entendre le message puis la marche vers l' endroit convenu avec toute la prudence requise, la répartition de l équipe à différents postes et dans le long silence...  l attente impatiente et  inquiéte
Edouard Paysant chef du BOA
terrain  balisé 
Clouet des Perruches DMR


Attente souvent trés longue ... 
 L avion décolle de l aéroport secret de Tempsford (au sud est de Cambridge    )Seulement à  deux ou trois heures de vol il doit nous localiser dans une campagne ou une forêt avec le risque de ne pas trouver  le terrain balisé  ? panne mécanique? abattu par la chasse allemande ?
Autant de questions qui alimentent notre inquiétude
Son trajet Tempsford,Londres dans le brouillard , la traversée de la Manche et le franchissement de la côte française aux alentours de
 Cabourg ;;;évitant le piége de la DCA



lancement de containers
 Tempsford ........sées  A peine deux heures  de vol !!!!


Comment peut t il nous trouver au milieu de notre forêt? Repérer nos signaux ?
Nous savons que l avion vole composé d une dizaine de membres du SOE ( service operation executiv )
Il vole à basse altitude feux éteints  se repérant à la vision  des riviéres scintillantes la nuit , les  lumiéres filtrantes des habitations ,les voies ferrées ;;;

Enfin  grandissant le vrombissement grave d un moteur ...
Va t  il repérer nos signaux au sol,?
Est ce bien lui celui que nous attendons ?,allié?ennemi ?
Les yeux fouillent le ciel sombre , au bruit des moteurs on l'identifie  ; 
C est lui ....une grande ombre apparait trés prés au  dessus de nos têtes et passe une  premiere fois 
Les signaux s allument au sol ;l'avion répond par une lumiére clignotante  et s éloigne pour revenir bientôt tous feux éteints six fois ,huit fois,silhouette à peine visible ,noire dans  la nuit noire et dans un bruit de tonnerre
 Le risque d attirer l'attention au sol grandit à chaque minute si  l'appareil reste dans le voisinage en estimant que les allemands sont équipés de radar permettant de detecter et donc d'intercepter l'avion lanceur de containers 

 Un  deux , trois, quatre   nous comptons les parachutes qui 
s ouvrent comme d 'énormes fleurs  cinq ,six, huit ,dix  Nous repérons le point de chute dans la prairie ... le compte y est.....
Un souffle de fraternité est passé tout prés   si prés!
 

 Avec le contenu des containers armes,explosifs ,nous récupérons le "colis cadeau ..".
parachutage de containers

cigarettes pour les fumeurs ..du thé pour les amateurs 
L'avion est reparti.. son bruit familier  s  éloigne  Et maintenant  reste le travail dont il faut s' acquitter méthodiquement avec la plus 

atterrissage d un container
grande prudence

"Nous avons encore en mémoire l'échec du parachutage du 9 Juillet 1944 par  quatre  appareils Halifax pour une livraison totale  de 16 Tonnes  (par E.Voyer)
Entendant le ronronnement d'un avion gros porteur en direction du terrain nous avons donné  le signal d'allumage des lampes de la ligne de balisage en même temps que la lettre  conventionnelle en morse 
Au moment où cet avion passait nous nous aperçumes un peu tard qu'il s' agissait d'un Dornier qui précédait de peu l'un de nos avions livreurs Halifax attendus Celui ci aprés avoir disparu à  l'horizon fit demi tour et revint sur le terrain à nouveau balisé c'est alors que le Dornier qui préçédait de peu l'un de nos livreurs fit un passage sur le terrain en faisant feu de toute la puissance de ses mitrailleuses Par chance aucun de  nos hommes ne fut atteint ...mais une vache qui se trouvait à l'extrémité du terrain fut touchée et du être abattue
il me fallut indemniser son propriétaire soit la somme de 10000 francs ...car c était bien entendu la meilleure vache du troupeau...

Un autre incident provenant d'un bois entendant des cris provenant d 'un bois proche du terrain je crus un de nos hommes atteint par le mitraillage il n'en était heureusement rien le pauvre diable en question en croyant se mettre hors de portée des mitrailleuses s'était simplement fait happer la jambe par un piége à renard ....

Aprés cette alerte le premier Halifax nous larguait son chargement suivi a peu  d'intervalles par nos trois avions livreurs 
Une pluie de parachutes et de containers parsemait le terrain mais fort heureusement nous étions nombreux plus d une trentaine dont une dizaine préposés à la sécurité aux abords du terrain"




La voie des airs dominée par l aviation britannique opposée à la luftwaffe fut donc l 'élement vital et prépondérant qui permit a la Résistance française de rivaliser avec succés contre l ennemi occupant



Les chiffres et les faits sont là C’est grâce au SOE que parvinrent à destination des milliers de tonnes d’armes et d explosifs envoyés pour aider les réseaux et les comités de réception

Le probléme du SOE …le manque d avions Heureusement l’US Air force viendra à la rescousse plus tard dans le cadre des missions Harry



 Six Halifax du SOE furent abattus dans notre département

Sainte Gauburge ,Tinchebray, Larré, Aube, Ecorcei, Bernieres





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

SEES année 40 ...OCCUPATION

FALLINGBOSTEL CAMP DE PRISONNIERS STALAG 11 B RETOUR A PUTANGES

MONGOLS ARMEE ALLEMANDE....